La Famille des Clarinettes

la Famille des Clarinettes

CLARINETTE SOPRANINO EN LA BEMOL

1-Clarinette Sopranino LabCette clarinette est la plus petite et la plus aigüe de toutes les clarinettes. Elle était très utilisée auparavant dans les Bandas des pays du sud de l’Europe, notamment dans la musique militaire italienne. On peut noter son utilisation par Verdi dans le Bal masqué. Aujourd’hui cette clarinette est très rare bien que de plus en plus de compositeurs contemporains l’utilisent aujourd’hui dans leur œuvre pour sa sonorité perçante.

PETITE CLARINETTE EN MI BEMOL

2-Petite clarinette MibCaractérisée par une sonorité aigüe, la petite clarinette en mi bémol a souvent été utilisée pour sa sonorité criarde et ironique dans l’aigu. Cependant les registres médiums et graves conviennent parfaitement des passages mélancoliques ou ténébreux. Difficile à jouer dans l’aigu, la petite clarinette reste cependant très utilisée pour son timbre et sa sonorité qui lui sont bien propres. L’exemple le plus connu est son utilisation dans le Boléro de Ravel.

PETITE CLARINETTE EN RE

3-Petite clarinette ReTrès peu utilisée (Sacre du printemps, Till ulenspiegel de R. STRAUSS), la petite clarinette en ré présente une sonorité douce dans le grave tout en ayant un aigu séduisant. En fait on ne l’utilise plus que pour les concertos de Molter.

CLARINETTE EN UT

4-Clarinette en UtPeu utilisée aujourd’hui par la plupart des clarinettistes, la clarinette en ut présente une sonorité plus agressive que la clarinette en si bémol. De ce fait beaucoup de musiciens préfèrent transposer avec la clarinette en si bémol. Cependant la clarinette en ut revient au goût du jour depuis quelques années les conservatoires où les jeunes enfants trop petits pour jouer sur la clarinette en si bémol, peuvent s’exercer sur la clarinette en ut en attendant que leurs morphologies leurs permettent de jouer sur une clarinette en si bémol. On note cependant beaucoup d’œuvres écrites pour cette clarinette, comme le sacre du printemps de Stravinsky, ou les opéras de Rossini.

CLARINETTE EN SI BEMOL

5-Clarinette en SibLa clarinette en si bémol est l’instrument le plus utilisé de tous les clarinettistes. Grâce à sa sonorité exceptionnelle, à la fois douce, puissante et brillante, la clarinette en si bémol s’est très vite imposée comme la préférée des musiciens. C’est notamment avec la clarinette en si bémol que l’on débute. De ce fait c’est pour cet instrument que la plupart des œuvres du répertoire ont été écrites.

CLARINETTE EN LA

6-Clarinette en LaAvec une sonorité plus sombre que celle de la clarinette en Si bémol, la clarinette en La est beaucoup utilisée en musique de chambre et en orchestre symphonique. Notamment dans les œuvres de Mozart, Brahms, et d’autres encore. Techniquement c’est une clarinette qui nécessite plus d’air et plus de pression. Les attaques sont moins nettes mais elle garde cependant une sonorité douce et chaude ce qui la différencie et en fait tout son charme.

CLARINETTE DE BASSET EN LA

7-Clarinette de basset LaLa clarinette de basset fut spécialement conçue pour le concerto en La et le quintette pour clarinette de Mozart. Descendant jusqu’au Do grave cet instrument possède en effet une sonorité très proche de celle qu’a connue Mozart. Son répertoire très restreint fait qu’elle est mal connue et très peu utilisée. Mozart a également  utilisé une version en si b dans la clémence de Titus (aria « Parto parto ») et dans Cosi Fan Tutte probablement à l’intention de Anton Stadler.

COR DE BASSET EN FA

8-Cor de basset FaLe cor de basset dont l’invention est attribuée a Johann et Anton Mayrhofer de PASSAU aux alentours de 1770 n’est en fait qu’une clarinette grave une tierce au dessous de la clarinette en La. L’instrument présente une forme courbée terminée par un large pavillon en laiton, qui l’apparentait un peu à celle du cor. D’où l’appellation « cor de basset » le qualificatif « basset » désignant le registre de « petite basse » propre à cet instrument. Avec une sonorité tendre et voluptueuse, plus proche encore de la voix humaine que celle de la clarinette, le cor de basset fut beaucoup utilisé par Mozart dans de nombreuses œuvres (nocturnes, divertimenti en trio, L’enlèvement au sérail, la flute enchantée et la sérénade « Gran Partita »). Mais on notera plus particulièrement le solo magnifique de deux cors de basset au début de son requiem.

CLARINETTE ALTO EN MI BEMOL

9-Clarinette Alto MibAvec un timbre proche du cor de basset la clarinette alto en mi bémol ne présente pas de répertoire particulier. Elle est surtout utilisée dans des ensembles et plus particulièrement dans les harmonies.

CLARINETTE BASSE EN SI BEMOL

Basse-etude

10-Clarinette Basse SibLa clarinette basse en sib sonne une octave en dessous de la clarinette en sib. Avec sa sonorité sombre elle fait penser à un jeu d’orgue dans le grave. Après de nombreux essais au début du XIXème siècle, elle est perfectionnée par A. SAX (1838)qui lui donne une construction rationnelle et ses deux clés de douzième. Elle apparaît à l’opéra dans Les Hugenots de MEYERBER (Obligato de l’acte V).Elle sera reprise par Richard Wagner en 1848 dans Lohegrin. Elle fut ensuite utilisée par Verdi et d’autres encore (DVORAK, STRAUSS, PROKOFIEV…) . Aujourd’hui elle est beaucoup utilisée par les compositeurs contemporains et notamment Pierre Boulez pour ses effets surprenants comme les sons multiphoniques Flatterzung ou encore les slaps. D’un point de vue technique on distingue deux types de clarinette basse: l’une descendant au Mib (photo de droite), l’autre descendant à l’Ut (photo de gauche).

CLARINETTE CONTRE-ALTO EN MI BEMOL

11-Clarinette Contre-Alto MibSonnant une quinte en dessous de la clarinette basse en sib,  cet instrument obtient des graves très sombres d’une profondeur étonnante. On peut noter son utilisation par Schoenberg, mais elle est le plus souvent utilisée dans des ensembles de clarinettes. La clarinette contre-alto peut être faite en maillechort (alliage de cuivre, nickel et zinc d’aspect argenté) ou en palissandre (photo).

CLARINETTE CONTRE-BASSE EN SI BEMOL

Contrebasse2

12-Clarinette Contre Basse SibLa clarinette contre basse en sib sonne une octave en dessous de la clarinette basse. Sa sonorité grave fait penser à un orgue. Elle est surtout utilisée dans des ensembles de clarinettes. La clarinette contre-basse peut être faite en maillechort (alliage de cuivre, nickel et zinc d’aspect argenté) (photo de droite) ou en palissandre (photo de gauche).

Laisser un commentaire